Fond pour l'ESS en Ile-de-France

 

Impact Coopératif apporte de 1 à 7 M€ en fonds propres et quasi fonds propres aux structures rentables de l’économie sociale et à leurs filiales afin de les accompagner sur moyen et long terme dans leur projets de développements, en particulier par croissance externe. Impact Coopératif accompagne également les projets de transmissions d’entreprises saines aux salariés en SCOP.
Ce fond est labélisé Impact Investing par Bpifrance.

 

Eléments clés :

  • Fonds Professionnel de Capital Investissement (FPCI),
  • Création : 07/2015,
  • Durée du fonds : 12 ans,
  • Capitaux gérés : 80 M€,
  • Portefeuille : en constitution.

Comité d’Investissement :

Marc-Olivier BOSSHARDT : Ingénieur et économiste, il est un spécialiste du financement en fonds propres des PME françaises et de leur transmission notamment après avoir dirigé Fonds Partenaires Midcap et Unigrains.

plus

Ingénieur et économiste (Polytechnique, CEPE/ENSAE, EHESS), il débute sa carrière à la SEDES (Société d'Etudes pour le Développement Economique et Social) puis à l’Observatoire des Stratégies Industrielles à la Direction Générale de l'Industrie du Ministère de l'Industrie. Il rejoint la direction générale de Matra en 1984 puis l’activité conseil et investissement de sa banque d’affaires Arjil. Il intègre les activités de capital investissement de Natexis/Banques Populaires (Parvalind, Financière Natexis et SPEF) avant de rejoindre le groupe Lazard en 1999, pour créer et diriger l’activité LBO mid-caps de Fonds Partenaires Gestion. Il intégre ensuite Unigrains (établissement financier des céréaliers) comme DGA. Marc-Olivier BOSSHARDT est actuellement Président de Script Capital (investissement dans de jeunes entreprises du domaine des technologies).

Philippe FREMEAUX : Economiste, éditorialiste, chroniqueur, enseignant et spécialiste de l’ESS et des enjeux sociaux de la transition écologique, il a été Président de la SCOP Alternatives Economiques pendant 13 ans.

plus

Après des études de sciences économiques, de droit public et de science politique, il mène parallèlement une carrière d’enseignant, de consultant et de journaliste, notamment auprès du journal Le Monde. Il rejoint en 1983 le BIPE (Bureau d’informations et de prévisions économiques) où il travaille pour le compte du ministère de l’Industrie, de la Commission européenne et pour de nombreuses entreprises. En parallèle, il rejoint la rédaction d’Alternatives économiques, dont il devient le rédacteur en chef. En 1999 il est nommé PDG de la société coopérative qui édite également Alternatives internationales et la revue L’Économie Politique. Il passe la présidence en 2012 mais demeure éditorialiste et administrateur de la Scop. Il est également délégué général de l'Institut pour le développement de l'information économique et sociale, Président de l'Institut Veblen pour les réformes économiques, membre du conseil de surveillance de la fondation de l'écologie politique tout en collaborant également à France Culture.

Michel HAINQUE : diplômé de l’ENA, carrière ministérielle et préfectorale avec 12 ans de direction d’entreprises privées, membre du CSESS, il a participé à l’élaboration de la nouvelle loi ESS et travaille à sa mise en œuvre.

plus

Ancien élève de l'ENA (promotion André-Malraux), sa carrière se déroule entre 1977 et 1989 au ministère de l’Intérieur et dans la préfectorale. Il quitte ensuite l’administration pour le secteur privé où il occupe entre 1990 et 1998 des fonctions de direction dans des sociétés du groupe Worms. Entre 1998 et 2002, il est PDG de la société Ingénierie et Développement Local (conseil en montage de grands projets publics et privés). En 2003, il revient dans la sphère publique comme directeur-adjoint du cabinet du ministre de l’aménagement du territoire. En 2004, il rejoint le ministère de l’économie, des finances et de l’industrie. Aujourd’hui, Michel HAINQUE est Chef de mission de contrôle général économique et financier, Responsable de la Mission "simplification et évaluation" au sein des ministères économiques et financiers. Il est également membre du Conseil Supérieur de l’Economie Sociale et Solidaire depuis 2010.

Pierre HERVE : spécialiste des entreprises, de leur organisation, de leur financement et de leurs dirigeants après avoir été lui-même dirigeant opérationnel de Natixis Private Equity.

plus

Il est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble, titulaire d’une maîtrise et d’un CAPES de Lettres. Il est également coach diplômé HEC et s’est formé à l’analyse systémique à l’Institut Gregory Bateson. Après avoir été professeur de lettres auprès de populations défavorisées, il a été consultant pendant 10 ans chez Deloitte. Il sera ensuite Secrétaire Général de Natixis Private Equity pendant 14 ans. Il y a mis en place un programme philanthropique de soutien aux fonds d’investissement associatifs et solidaires et a participé à la fondation de l’EVPA (European Venture Philanthropic Association). Pierre HERVE est actuellement consultant en stratégie de croissance auprès de PME. Il mène en parallèle une activité de coach de dirigeants. Il est coach bénévole pour On Purpose : un programme de détection et de formation des futurs dirigeants de l’ESS) et enseigne l’ESS et l’analyse systémique dans une école de formation sociale.

Christiane MASSA : spécialiste de l’investissement en fonds propres dans les entreprises non cotées en fort développement, notamment chez SOFININDEX, et des fonds d’investissements.

plus

Christiane MASSA est diplômée de l’ICG. Après avoir exercé le métier d’affréteur fluvial, elle intègre SOFINNOVA (société de capital risque) à sa création en 1972. Elle rejoint ensuite l’ANVAR (Agence Nationale de Valorisation de la Recherche) en tant que Secrétaire Générale de la Direction du Développement Industriel, puis de la Direction de la Modernisation Industrielle. En 1987, elle reprend son métier d’investisseur en fonds propres dans des PME en fort développement en intégrant SOFININDEX, société absorbée par Natixis Private Equity, Groupe qu’elle quitte fin 2004 pour rejoindre CreAdev , family office de la Famille Mulliez. Elle intègre XAnge Private Equity en novembre 2008 pour prendre en charge la gestion d’un Fonds de Fonds. Depuis 2015 elle suit un portefeuille de participations non cotées.

Jean-Claude PALU : après une carrière à la Banque de France et à la Médiation du Crédit, il est un spécialiste des problématiques stratégiques et de financement des PME et groupes français.

plus

Diplômé du CNAM en comptabilité et gestion, du DESS finance de l’Université Paris V. Après un début de carrière à la Banque de France, à la Direction du Trésor et à la Commission Bancaire, il a été médiateur national délégué à la médiation du crédit aux entreprises. Il a été également enseignant en finance au CNAM et à Paris II. Jean-Claude PALU est Président fondateur du Club Parisien des Professions Financières et ancien Vice-Président du Centre National des Professions Financières. Il est aujourd’hui Associé Gérant de JCP Conseils et Senior Advisor de Deloitte Finance. Il est chargé du séminaire de finance d’entreprises du Corps des Mines de Paris depuis 27 ans. Il est administrateur et membre du bureau directeur de COMMEDIA (association des entreprises du secteur de la communication globale).

Bernard SARGIS : directeur général de coopératives agricoles pendant plus de 25 ans il est également spécialiste du développement des entreprises à l’international.

plus

Diplômé de l’ICN de Nancy, Bernard Sargis rentre très rapidement dans le monde des coopératives agricoles et de leur direction. Il sera Directeur de la COPAC (Coopérative Agricole de Lunéville) pendant presque 10 ans puis rejoindra le groupe Epinord (devenu UNEAL) dont il sera le Directeur Général, pendant une dizaine d’années. Il sera Directeur Général pendant plus de 15 ans des groupes Episcentre et Axereal. Aujourd’hui Bernard Sargis est Gérant de Sapiens Conseil qui conseille, en particulier sur des problématiques à l’international la Banque Mondiale et des groupes coopératifs. 

Philippe SOULLIER : créateur de Valtus, cabinet de management de transition en très forte croissance depuis sa création il y a 15 ans, il est spécialiste du diagnostic et de la transformation des organisations.

plus

Diplômé de l’ESCEM il officie pendant les quinze premières années de son parcours professionnel au sein des directions financières et opérationnelles de grands groupes anglo-saxons (intégrations de filiales, réorganisations, restructurations, améliorations de la performance). Il devient ensuite l’un des précurseurs du management de transition en France en fondant Valtus en 2001. Le cabinet connait depuis une croissance de plus 15 % par an et devient l’un des leaders de son secteur en France et en Europe ; il est régulièrement primé pour son activité de transformation des organisations. Philippe SOULLIER est par ailleurs l’un des membres fondateurs de la FnMT (Fédération nationale du Management de Transition) dont il est Vice-Président après en avoir été le premier Président.

Caractéristiques principales des interventions d’Impact Coopératif :

  • Investissement sous forme d’actions, de parts sociales, de titres participatifs*, d'obligations (convertibles ou non), de titres associatifs,

  • Signature d’un contrat et/ou d’un pacte d’associés prévoyant les modalités de gouvernance, de liquidité, de mesure et de suivi de critères d’impact sociétaux (social, gouvernance, environnement),

  • Minoritaire mais impliqué dans l’accompagnement des projets,

  • Durée d’investissement comprise entre 7 et 12 ans, pour permettre à l’entreprise de changer d’échelle,

  • Montant de l’investissement compris entre 1 et 7 M€,

  • Aucune garantie n’est prise sur les actifs de l’entreprise et de ses dirigeants.

 

Pour aller plus loin : impactcooperatif@esfingestion.fr

*Titre participatif

Le titre participatif est une valeur mobilière (émise par les coopératives) qui permet de renforcer les capitaux propres sans modifier la structure du capital. Il possède les caractéristiques suivantes :

  • Il est librement négociable,
  • Il est remboursable, au terme d’un délai de 7 ans, à l’initiative de l’émetteur,
  • Sa rémunération comporte une partie fixe et une partie variable indexée sur les performances économiques de l’entreprise,
  • La valeur de cession est librement définie entre les parties,
  • Son émission est de la compétence de l’AGO voire du CA.